Magazine – Guitare et basse avril/mai 2011

Cela fait une bonne vingtaine d’années que je dévore des tas de magazines sur le monde de la musique mais je n’y avais encore jamais rien lu de tel !

Si vous n’aimez pas le « gloubiboulga », n’en dégoutez pas les autres…

L’article publié page 37 intitulé « allergique au rock progressif » dans le numéro 243 d’avril/mai de « Guitarist et Bass Magazine » m’a laissé un peu perplexe malgré les quelques pages qui précédent sur le même sujet. Quand j’y ai lu en introduction que « le prog se définit surtout par un manque cruel de mélodies attractives », j’ai tout de suite pensé à ce qu’un titre comme « Hotel California » pouvait éventuellement devoir au même Jethro Tull copieusement brocardé dans la suite de l’article.

En fait je ne vois pas trop l’intérêt d’une telle charge, à moins que ce ne soit une tentative d’humour que je ne puisse comprendre ? Doit-on alors s’attendre à d’autres articles du même tonneau comme « Overdose de Reggae », « Saturé de métal » ou encore « Inondé de surf music » ?! Quoique pour le métal j’ai un doute, c’est tellement à la mode , trop de lecteurs mécontents… je le déconseille, en plus ça obligerait à citer à nouveau Jethro Tull pour son Grammy de 1988 qui est justement passé sous le nez de Metallica…

Pour ma part, il y a des jours où un bon riff des Stones mille fois entendu me donne encore des frissons et où les envolées lyriques de Yes me gavent mais l’inverse est tout aussi vrai. Je trouve simplement dommage d’être à ce point catégorique et péremptoire à propos des albums cités en exemple qui regorgent pourtant d’idées musicales aussi dignes d’intérêt que Sticky Fingers ou Exile on main street mais dont le tort apparent serait d’être catalogués « progressifs » par quelques journaleux en mal de repères, voire de ségrégation.

Alors vraiment, il y a du gloubiboulga sur Aqualung ?! Tiens donc, je n’avais jamais remarqué, mais du porridge dans les conduits auditifs de monsieur Langlest très certainement, oui (humour progressif).

cool sign - signe coolAvantages

– économie de 6 euros par mois

thumb down - pouce en basInconvénients

– démarche critique très douteuse,

– on sait où mène ce genre d’état d’esprit dans d’autres domaines,

– à quand l’autodafé ?!

 

 Laisser un commentaire 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


 Menu 

 © 2019 - wan-vox