Technique – Assemblage d’une Stratocaster « Custom » – Fixation du manche

Autre étape critique à préparer calmement, la fixation du manche doit se faire en tenant compte du fait que les deux cordes extrêmes mi grave et mi aigu doivent être parallèles aux bords du manche mais il ne faut pas qu’elles « sortent » de la touche en cours de jeu.

Installation de mécaniques de tête sur le manche d'une Stratocaster

Les mécaniques ont été installées sur le manche pour pouvoir y fixer temporairement les deux cordes qui vont permettre de vérifier si l’alignement du manche est correct.

Mécaniques à blocage de corde Schaller

Comme on peut le voir ci-dessus sur les mécaniques Schaller, trois d’entre-elles sont prévues pour les cordes graves (en bas sur la photo, l’oeillet de rétention est proche du haut de l’axe d’enroulement) et les trois autres pour les cordes aigues (mécanique du haut sur la photo).

Sillet de Stratocaster base plate

Le sillet monté sur le manche est un Graph-Tech TUSQ dans lequel les cordes ne se bloquent pas lors des bends ou des abus de vibrato, ce qui résout le problème endémique du blocage de la corde sol dans les sillets simples en os.

Sillet de Stratocaster à base plate

Avant de choisir un sillet, il faut en connaître la hauteur, la largeur, l’épaisseur mais aussi bien vérifier si la base doit être plate ou incurvée selon le type de manche. Celui-ci a été modifié de telle sorte que le mi grave soit plus proche du bord de la touche que le mi aigu.

Fixation d'un manche de Stratocaster

J’ai ensuite installé une corde côté grave et une autre côté aigu pour vérifier l’alignement de celles-ci avec le manche, en particulier au niveau de la jonction du corps. La photo prise en gros plan ne rend d’ailleurs pas justice aux réglages effectués puisque la lentille déforme la perspective et donne l’impression que les cordes sont situées au bord de la touche, ce qui n’est  heureusement pas le cas !

Percement des trous de fixation d'un manche de Stratocaster

Le corps est déjà percé, ce qui facilite grandement les choses, mais le manche doit être aligné d’une part avec le corps, car les micros vont y occuper les cavités prévues à cet effet et leur alignement avec les cordes doit être relativement précis, et d’autre part avec le vibrato à travers lesquelles passent les cordes.

Pour que l’ensemble corps/manche ne bouge pas durant le percement, il est temporairement maintenu par un serre-joint et deux tasseaux. Les trous sont réalisés à la perceuse électrique.

Percement du manche d'une Stratocaster

Le manche ayant déjà été utilisé sur une guitare aux cotes légèrement différentes d’un modèle Fender, je me retrouve avec huit trous dont quatre qu’il vaut mieux reboucher pour que la fixation soit fiable.

Rebouchage des trous de fixation d'un manche de Stratocaster

Un peu de colle à bois et des allumettes suffisent à reboucher ces trous inutiles.

Fixation du manche d'une Stratocaster

La jonction corps/manche est parfaite, aucun réglage particulier ne sera finalement nécessaire. A noter cependant que quelques semaines plus tard, le manche avait bougé, les vis s’étaient desserrées très certainement à cause du corps qui a dû continuer à sécher.

Prochaine étape : assemblage du pickguard

 

 Laisser un commentaire 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


 Menu 

 © 2019 - wan-vox