Haut-parleur : comment remplacer les suspensions détériorées ?

Les suspensions du haut-parleur des graves se dégradent avec le temps et trop souvent les enceintes partent à la poubelle… Pourtant il ne viendrait à personne l’idée d’emmener sa voiture à la casse parce que les pneus sont simplement usés ! Cette opération n’est ni très compliquée ni très longue, voici en image comment remplacer les suspensions de haut-parleur détériorées…

Les pièces d’usure des enceintes sont, comme souvent dans tout système, celles en mouvement donc dans l’ordre les suspensions de haut-parleur puis les bobines, encore appelées « moteurs ». L’usure des premières est considérée comme « normale », par contre l’usure des moteurs résulte soit d’un usage vraiment intensif soit d’une impédance inadaptée à l’ampli qui les alimentent.

C’est la fin des haricots ? Mais non, c’est pas bien méchant surtout sur un modèle d’enceinte JBL aussi largement vendu…
Là encore ce n’est pas irréversible même si ce modèle d’enceinte n’est pas très courant, il va falloir trouver une suspension qui respecte l’écartement entre le châssis et le cône.

Mais je ne parlerai pas ici de remplacer le haut-parleur complet qui, sauf à faire un échange standard, altère le rendu de l’enceinte à laquelle on s’est forcément habitué. Et définitivement dissuasif : il est quasi impossible de respecter la fréquence de coupure entre les aigus et les graves avec un boomer différent de celui d’origine. Or quand les suspensions sont « mortes » c’est que l’enceinte a déjà vécu, c’est difficile de retrouver un haut-parleur complet de rechange parfaitement identique d’autant que sa suspension risque d’être dans le même état. Sur les Guy HF ci-dessus, il s’agit en l’occurrence d’un « boomer » Nokia impossible à trouver neuf !

Rien de plus facile à démonter qu’un haut-parleur sur ce type d’enceinte, il vaut mieux le faire enceinte couchée pour éviter d’abîmer le coffrage ainsi que le haut-parleur qui chutera inévitablement de par son poids.
Haut-parleur JBL A0905A tellement vendu un peu partout à l’époque qu’on trouve facilement des suspensions dédiées sur les sites spécialisés.

En revanche, il n’a jamais été aussi facile de trouver sur le net des suspensions de rechange de taille et de matière satisfaisante.

Les kits vendus sur le net comprennent la plupart du temps aussi la colle qui est fournie en quantité suffisante pour faire plus d’un collage.
Qu'est-ce qui provoque l'usure des suspensions de haut-parleur ? Les caoutchoucs et plastiques se dégradent en permanence avec le temps ne serait-ce qu'au contact de l'air ambiant par simple oxydation. L'humidité est aussi un facteur agravant, l'exposition à la lumière du soleil mais aussi les susbtances chimiques contenues dans les produits ménagers et peintures murales. Ainsi des enceintes posées sur un carrelage nettoyé chaque semaine avec des détergeants vont morfler, tout comme nos poumons d'ailleurs... Et si vous redonnez un coup de peinture dans la pièce où se trouvent vos enceintes, je conseille carrément, plutôt que de les couvrir, de les déplacer dans une autre pièce en attendant que les solvants contenus dans la peinture s'évaporent.
En étant très précautionneux, j'ai ainsi pu préserver mes enceintes Guy HF pendant 25 ans.
Il y a plusieurs façons de faire pour enlever l’ancienne suspension, je trouve les ciseaux à bois pratiques mais il faut bien sûr prendre garde à ne abîmer la membrane. A faire au calme un jour de plénitude sans personne sur le dos !

Le remplacement d’une suspension de haut-parleur se fait en trois étapes : l’enlèvement de la suspension usée, le collage de la suspension sur le cône du haut-parleur puis le collage sur le châssis du haut-parleur.

Toute la colle doit être enlevée, il est possible pour cela d’utiliser du dissolvant. Au second plan, les résidus et feuilles d’essuie-tout, attention ça continue à coller partout une fois enlevé.

Ces trois étapes nécessitent d’être réalisées avec un soin égal, le remplacement d’une seule suspension peut être réalisé en une petite heure.

Collage intérieur de la suspension sur la membrane : j’utilise n’importe quel objet du diamètre correspondant afin de ne pas manipuler la suspension à la main ce qui risquerait de modifier son alignement sur la membrane.

Le point d’attention le plus important consiste à ne pas décentrer le cône en collant la nouvelle suspension. Posé bien à plat sur sa bobine, un haut-parleur garde son cône naturellement centré sans sa suspension grace à la simple gravité terrestre. Il faut donc bien comprendre que ce n’est pas la suspension qui maintient le cône centré et qu’il est inutile de vouloir agir dessus lors du collage.

Au bout de quelques minutes ça tient, inutile de faire peser du poids sur le moteur du haut-parleur trop longtemps.
Même résultat satisfaisant sur le haut-parleur Nokia, ne reste plus qu’à coller la suspension sur le châssis.

A noter qu’il est plus facile de commencer par un haut-parleur de grande taille car l’espace est plus important entre la bobine et son aimant. Si le centrage du cône est contraint par la suspension alors le moteur ne travaillera plus correctement ce qui provoquera des bruits parasites lors de son fonctionnement.

De la même façon que pour le collage intérieur, n’importe quel objet du diamètre extérieur de la suspension suffira à faire pression sur celle-ci pour la maintenir contre le châssis durant le séchage de la colle.
Quand on répare des objets ou des mécanismes il faut parfois improviser avec ce qu’on a sous la main ! Ici le diamètre de l’égouttoir correspond exactement au diamètre extérieur de la suspension.

Dans les kits qui me sont passées entre les mains les colles ont toujours séché rapidement. Le remontage du haut-parleur dans l’enceinte peut se faire dans la foulée et c’est un réel plaisir de pouvoir retrouver immédiatement le son d’origine de ses enceintes préférées !

C’est reparti pour vingt ans d’écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *